BLOGGER TEMPLATES AND TWITTER BACKGROUNDS »

lundi 30 juillet 2012

L'attente m'a laissé le temps de douter

Je continue la Saga de l'été avec Sophie, aujourd'hui sa réflexion porte sur :

Qu’est ce que tu aimerais retenir dans quelques années sur cette “attente d’enfant” ?

J'en parlais l'autre jour justement, quand je disais que j'avais vraiment la sensation d'avoir vécu au rythme de mes cycles ces deux dernières années. Pour l'instant j'en retiens que c'est long, comme si j'étais sous l'eau et que seule une grossesse pouvait me faire remonter à la surface pour enfin respirer, ou comme si j'étais coincée dans un ascenseur (pour reprendre l'image de l'autre jour).

Mais pas seulement.

Il se trouve que l'année dernière (j'ai déjà du le raconter alors désolée si je radote et te saoule... T'as le droite de te barrer), à la même époque, ça n'allait pas (mais alors pas du tout du tout). Cet enfant qui se faisait désirer, les inquiétudes (on ne savait pas s'il y avait une raison médicale, ni son degré de gravité), la colère qui m'habitait alors (j'en voulais vraiment à toutes celles qui tombaient enceinte alors que je restais sur la touche, j'en voulais à mes amis qui me répétaient "y'a pas de raison" alors qu'ils n'en savaient rien...), mes copines qui avaient accouché et qui étaient plus que fusionnelles avec leurs bébés, tout cet ensemble a soulevé beaucoup de questions :

- Est ce qu'un enfant c'est vraiment ce que je veux finalement ?
- Est ce que je veux vivre ça ?
- Est ce que je veux vraiment un enfant avec MisterLui ?
- Etc etc...

Finalement, j'étais en panique totale. Ce qui m'a "sauvée" c'est que je me suis dit que si j'avais été enceinte en C1, je me serais peut-être posé ces questions pendant ma grossesse et là, ça aurait été vraiment angoissant. Au contraire, cette attente me laissait le temps de douter, de réfléchir, pour mieux être confortée dans mes choix.
Je sais vraiment ce que je veux, et je sais que je n'aurai pas un seul instant de regret. Je pourrai lui dire "tu sais, on t'a attendu et espéré longtemps avant que tu arrives" et ne jamais me dire "si j'avais su..." 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 petit(s) mot(s):

Maman de Babychoupette a dit…

je comprend tout a fait, j'ai attendu 3 ans avant que babychoupette ne pointe le bout de son nez.
3 ans a se demander si finalement j'étais faite pour etre mere? si j'aimai Papachoupette?
l'attente est longue et nous fait beaucoup remettre en question!

Miss Belly a dit…

Merci pour ton commentaire.
Les remises en question ne sont pas toujours faciles à vivre, heureusement maintenant ça va...

C'est trop lol l'attente a dit…

Et bien tu vois l attente m aura aussi permise de vraiment réfléchir sur ma volonté d être mère et de faire de Chéri le père de mes enfants.
Et il y a un truc aussi important, nos hommes quand nous serons enceinte auront déjà fait ce chemin aussi et seront heureux comme tout. Tu vois la MAF pour la grossesse de sa fille eu sous pilule , son mec a commencé à s y intéressé au bout de 6 mois! J t assure qu il sera différent pour nos hommes car ils attendent depuis tant de temps !!

Miss Belly a dit…

Oui, tu as absolument raison !
Ce midi il me disait qu'il avait hâte de me voir enceinte mais qu'il avait peur de l'accouchement :) Le genre de truc qui devait même pas lui traverser la tête il y a deux ans !