BLOGGER TEMPLATES AND TWITTER BACKGROUNDS »

mardi 24 juillet 2012

Saga de l’été #1 Changeons notre vision des choses (le lundi c’est philosophie)

Si tu traînes chez Sophie l'attente, tu sais qu'elle a décidé de se mettre au vert, de prendre le large par rapport au désir d'enfant.

Et tu sais aussi qu'elle a proposé qu'on la suive la dedans. C'est donc ce que je vais essayer faire.

Le thème du jour est donc changeons notre vision des choses.

Sophie visualise son désir d'enfant comme une montagne, un obstacle à gravir. C'est une vision des choses très active, différente de la mienne.

Personnellement je me vois plutôt comme coincée dans un ascenseur. A chaque nouveau cycle, chaque espoir, c'est comme ci un réparateur allait venir pour enfin ouvrir la porte. A chaque fois la porte s'entrouvre et j'y crois mais ça ne va jamais plus loin et je suis toujours bloquée au final. Et comme je suis coincée là dedans, je ne fais rien d'autre. Quand je reviens sur ces deux dernières années, j'ai l'impression de ne pas avoir vécu. Pourtant j'ai fait des choses, j'ai une vie sociale normale, on a voyagé... Mais malgré tout j'ai la sensation de ne pas avoir profité de ma vie. Parce que ces deux dernières années se sont écoulées au rythme de mes cycles, j'ai vécu de deux semaines en deux semaines : J1, dans deux semaines nouvelle tentative, J14 dans deux semaines verdict, J1 etc...

Tout comme Sophie, je déteste cette période de conception.

Ce qui est si facile pour certains est tellement long pour nous (nous pas moi et MisterLui, mais nous toutes et tous les galériens...) et je ne sais pas si j'arriverai à vivre tant que je ne serai pas enceinte, car malgré tout dans ma tête je compterai quand même toujours de deux semaines en deux semaines... Et même si sur le moment j'aurai l'impression de faire des choses, je serai quand même incomplète.

Contrairement à Sophie, je me vois sur le podium à chaque fois.

Je sais déjà exactement ce que j'achèterai quand je serai enceinte. Je me visualise gros bide et guimauve et vergetures et oedèmes et gros nichons. Je me vois accoucher (de façon idyllique mais pas seulement). Je me vois baigner et habiller mon tout petit bébé, lui donner à manger. Je me vois même emmener mon enfant à l'école, lui faire faire de la pâte à modeler et des dessins. Je me vois lui préparer une super fête d'anniversaire. (Je me projette à peu près jusqu'à l'entrée au collège, après, ça me renvoit à mon propre vieillissement et c'est trop difficile). 
Mais je ne suis pas sure que ça serve à quelque chose car comme ça fait mal à chaque fois de se casser la gueule...

Je n'ai pas de solution.

C'était ma participation à 

Saga de l’été #1 Changeons notre vision des choses (le lundi c’est philosophie)

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 petit(s) mot(s):

C'est trop lol l'attente a dit…

Milles mercis pour ta participation ! C est marrant de confronter nos représentations mentales. Je suis comme toi je ne vis plus depuis le debut de nos essais et il y a clairement la période avant J14 où je suis plutôt zen et la période post J14 où je suis connectée à 100% sur mon utérus. Quand je regarde l année écoulée j n retiens que les mois où j ai passé tel examen où j ai appris telle grossesse ... Pfff c est nul de n vivre que dans cette attente ! Vivement notre tour ;-) ça va bientôt arriver j y crois fort !

Miss Belly a dit…

Oh oui c'est nul... Je nous souhaite que ça arrive bientôt moi aussi :)

Lucette a dit…

Ben pareil pour moi : 14 jours par cycle, je suis à côté de mes pompes, à côté de ma vie et je laisse, aussi, mon Bô-mec de côté à tel point qu'il sait quand mon cycle va se terminer rien qu'en voyant la distance que je mets entre lui et moi. C'est dommage...
J'aime beaucoup l'image que met en avant Pasqunemaman dans un com sur le blog de Sophie : oué, la montagne est chiante à gravir ; alors profitons du paysage en montant !
(oh, putain, aurais-je enfin vraiment réussi à lâcher prise ?) (là, chuis en plein dans la zénitude alors que J17...).
Des bisous les poulettes, on va y arriver ! (Sophie l'a ordonné, on va lui faire confiance ;-)

Miss Belly a dit…

Ouais soyons fortes !