BLOGGER TEMPLATES AND TWITTER BACKGROUNDS »

mercredi 6 mars 2013

Il se passe quoi ici ? + EDIT

Pas grand chose en fait...

Evidemment, je t'avais pas raconté mais un autre J1 s'en est venu. Pas de larmes, plus de larmes depuis quelques mois déjà.

Je suis donc en cycle de pause. Prochain rendez-vous le 12 mars et rendez-vous pris pour l'IRM le 18 mars. En fin de cycle, super... Comme ça j'aurai droit à la prise de sang BHCG négative avant l'examen pour être sure que je ne sois pas enceinte... Comme si j'avais besoin de ça... En plus je pourrai pas m'empêcher de penser que si ça se trouve ça aura marché (mais que ce sera trop tôt pour être dépisté) et que de fait l'IRM pourra nous avoir fait prendre un risque... Je crois que pour le coup je serai contente au prochain J1 en fait !

J'ai un peu peur de l'IRM, ayant lu tout et n'importe quoi sur internet par rapport au déroulement de l'examen en lui même. Je suis censée passer au secrétariat de radio le 12 mars après mon rendez vous pour récupérer une ordonnance car il y a des trucs à ramener... J'en saurai surement un peu plus à ce moment là.

J'ai un peu peur aussi de ce qu'on va trouver. Quelque part trouver de l'endométriose nous donnerait une cause, une raison pour laquelle je n'ovule pas seule et aussi pourquoi ça ne marche pas malgré des stimulations efficaces et deux - trois follicules mûrs à chaque fois. D'un autre côté il faudrait passer par la case coelio, et j'en ai pas très envie... D'un autre côté le résultat est quand même encourageant et une grossesse spontanée pourrait être espérée après... Et paradoxalement j'ai peur qu'on ne trouve rien.

Mais en fait, c'est seulement quand j'y réfléchis que je me dis tout ça. La plupart du temps je n'y pense pas. Je ne pense plus à tout ça, à l'infertilité, à l'AMP.
J'ai beaucoup bossé récemment. Et même si j'aimerais vraiment passer de l'autre côté, paradoxalement m'occuper d'eux m'empêche de trop penser à moi... Et puis le temps passe plus vite quand on travaille.

J'ai eu des gardes difficiles aussi. Pour différentes raisons.
J'ai essayé de faire au mieux... J'espère avoir fait suffisamment...

EDIT (suite au commentaire d'Emilie) :

C'est la secrétaire qui m'avait fait flipper avec son "vous n'êtes pas enceinte ou allaitante?" lors de ma prise de rendez-vous.
=> En fait : Le CRAT dit que l'IRM ne pose pas de problème quelque soit le terme de la grossesse et ne pose pas de problème non plus lors de l'allaitement.
Sources : ici et ici

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 petit(s) mot(s):

Pasqunemaman a dit…

Suis contente d'avoir quelques nouvelles même si les nouvelles ne sont pas celles que nous attendons. C'est plutôt pas mal que ton cerveau se mette un peu en pose. Laisse faire...pas trop le choix malheureusement.
Je suis certaine que tes patientes ont de la chance de t'avoir...c'est rare et pourtant si important de chercher à donner le meilleur.
Évidemment j’espère que tu auras les réponses constructives que tu attends après tes examens.
Des bisous

C'est trop lol l'attente a dit…

J avais du ramener une seringue et du gel pour l IRM. Après l examen en lui même dur pas longtemps genre 8 min et m on avait mît un casque avec de la musique à cause du bruit mais l avantage de l IRM pelvienne c est que tu n es pas enfermée dans le tunnel (j ai testé une IRM complètement enfermée c était l horreur).
J étais exactement comme toi avant l IRM envie qu on trouve l origine de mes douleurs mais peur de ce que l on allait trouver . On est plus à un paradoxe près ;-)
Je t embrasse bien fort !

Miss Belly a dit…

Merci Pasqune ! Oui ça repose... Et effectivement on choisit pas de quand notre cerveau décide de débrancher :)

Merci Sophie pour les précisions. C'est pas tant le fait d'être enfermée , ou le bruit qui m'inquiète, c'est plus cette histoire de seringue... Certaines filles ont eu des trucs de ouf, d'autres rien du tout... J'imagine que chaque endroit a son protocole, je verrai bien ce qu'ils font là où je vais aller...

Des bisous à vous deux :)

Emilie a dit…

Bonjour Miss Belly !
Je suis avec intérêt tes "aventures" d'autant plus que je m'y reconnais bien : essais bébé depuis 3 ans, pas de problèmes "classiques" détectés, 3 stims simples sans résultat positif... Et j'ai "testé" l'IRM pour suspicion d'endométriose ! (parce que ça fait plus de dix ans que j'ai de grosses douleurs digestives à J2 et J3... et la gynéco de PMA n'a pas jugé bon d'aller explorer de ce côté-là... c'est une "simple" gastro-entérologue qui a eu la judicieuse idée de me prescrire cet examen, enfin !)
J'avais lu aussi des choses différentes sur l'IRM pelvienne, et pour ma part, j'ai seulement eu droit à une injection de je-sais-plus-quoi, et pas de produits introduits où-on-sait ! :-) Le plus "difficile", c'est d'arriver à ne pas respirer trop profondément.
J'étais dans le même état d'esprit que toi avant l'examen : si on trouve de l'endométriose, ça peut expliquer les douleurs et l'infertitilié, mais d'un autre côté la perspective d'une opération n'est pas réjouissante, et si on ne trouve rien, bah rien n'est expliqué et il n'y a rien à faire...
Au final, en ce qui me concerne, j'ai quelques lésions par-ci par-là, qui ont été confirmées par une échographie bien poussée et un examen clinique lui aussi bien poussé (hum hum)...
Ce qui est important aussi, c'est de se faire diagnostiquer et soigner par des médecins réellement compétents dans ce domaine, parce que l'interprétation des images n'est pas chose facile et que le traitement chirurgical, si on l'envisage, doit être exhaustif (en gros si on laisse des lésions, c'est comme si on n'avait rien fait...).
Bon je ne sais pas si tout ça te rassure, mais pour finir sur une note plus positive : je ne crois pas que l'IRM soit dangereuse pour la grossesse, car ils en font en Allemagne pour des femmes enceintes ! (Bon, elles en sont à un stade plus avancé, mais quand même...)

Lucette a dit…

Tu résumes parfaitement quelque chose l'un des trucs qui nous heurte le plus.... : il ne se passe pas grand chose. Oui, on voit le temps passé, on se rend compte qu'on s'habitue aux J1, on pleure moins, on ne pleure plus, on arrête presque de compter.... et il ne se passe toujours rien. Rien.
J'ai l'impression qu'on en arrive à un stade où quelque soit les réponses et les explications, merde, ça fera chier de toutes façons.
Pfff..... c'est mal branlé, la vie.
Courage et espoir... Oué, c'est surfait ; en même temps, on a plus que ça alors autant continuer de se le souhaiter, bordel !

Miss Belly a dit…

Emilie : Merci pour les précisions. Effectivement notre parcours est assez similaire...
Ce qui me saoule là dedans c'est bien les produits éventuels injectés "où on sait", parce que j'en ai un peu ras le bol qu'on m'enfile des trucs (j'avais écrit des "tucs" au départ, je trouvais ça assez rigolo).
Effectivement tu as raison pour l'IRM (lecrat.org est notre allié : http://www.lecrat.org/article.php3?id_article=744) C'est la secrétaire qui m'a fait flipper avec son "vous n'êtes pas enceinte ou allaitante" demandé deux fois (puis son rendez-vous fixé n'importe quand dans le cycle après ça, cherche l'erreur...)
Je t'embrasse, n'hésite pas à me donner des nouvelles de comment ça avance pour toi !

Lucette : C'est exactement ça. Et autour de nous, des filles qui ont arrêté la pilule en même temps que nous (voire après) tombent enceintes de leur deuxième et nous on reste au bord de la route...
Gros bisous, et courage pour ta thèse et tous ces chieurs qui se sont donné le mot pour te rajouter du stress...

Emilie a dit…

Sympa la secrétaire ! ;-) (il faut un peu d'imagination pour émettre l'hypothèse que l'IRM puisse "faire tourner" le lait maternel, je trouve !! mais bon elle pose sans doute les questions qu'on lui a dit de poser !)
Ah oui, j'avais oublié de te dire que j'avais dû faire un lavement trois heures avant l'examen... (et rebelote aussi pour l'échographie...) Bon, c'est pas la mort, on fait ça soi-même tranquillement aux toilettes et en toute intimité... mais enfin c'est vrai que, à la longue, c'est soûlant que tous les examens et la préparation des examens se passent par là... (du coup, quand il faut faire une simple prise de sang, je suis toute contente ! :-)) Et ce n'est pas fini, parce que je dois passer maintenant à la case "écho endorectale" (une nouvelle expérience palpitante en perspective ! :-))...
Bref bref, bon courage pour l'IRM et bonne chance pour les prescriptions sur l'ordonnance !

Miss Belly a dit…

En fait, c'est par rapport au produit de contraste qui peut se retrouver dans le lait. Mais mon deuxième lien du CRAT explique que les seules données dont ils disposent concernent le gadopentétate comme produit de contraste et qu'il ne pose pas de soucis car il est retrouvé en très très faible dose dans le lait.
Tu m'étonnes qu'une simple prise de sang ne nous effraie plus ! Bon courage pour l'écho endorectale, dans ces moments là on aimerait tellement être une insouciante enceinte en C1 ;)

Emilie a dit…

Ah oui d'accord, je n'avais pas pensé au produit de contraste ! (oups, je n'avais lu que le premier lien...)
Eh oui, on n'imagine pas tout ce qu'on peut faire comme examens en deux-trois ans quand on commence (naïvement) les essais bébé... (Il ne vaudrait mieux pas, car c'est plus "facile" quand on fait les choses les unes après les autres lorsqu'on n'anticipe pas trop...)

Miss Belly a dit…

C'est sur, certains examens sont plus faciles à accepter avec l'attente...